5 explorateurs à l'attaque de l'incinérateur #3
L'ancien incinérateur #3 de Montréal

L'ancien incinérateur #3 de Montréal

L'ancien incinérateur #3 de Montréal

L'usine à pollution en plein quartier résidentiel

Montréal (Quebec), Canada

Abandonné depuis décembre 1993, l'ancien incinérateur des Carrières, surnommé l'incinérateur #3 sert aujourd'hui, en partie, d'entrepôt à la Ville de Montréal. Il est d'ailleurs l'un des rares lieux d'urbex où on retrouve l'électricité dans une portion de l'édifice.

Fermé à la suite des concentrations trop élevés de dioxines et de furannes, l'histoire de l'incinérateur des Carrières remonte en 1929 alors qu'on y amorce la construction d'un premier incinérateur sur le site. Grâce à sa capacité d'incinération de 300 tonnes par jour, il permit à la Ville de supprimer les petits incinérateurs domestiques, devenus désuets et dangereux, et les dépotoirs, qui prenaient de plus en plus de place et d'où émanaient de très mauvaises odeurs.

Malgré tout et ce, sans grande surprise, le site est responsable de la détérioration de la qualité de l'air dans le quartier. On décide donc de construire, tout juste à côté, un nouvel incinérateur: le #3. Présentées à l'époque comme l'incinérateur le plus moderne du Canada et même des États-Unis, les installations étaient dotées de systèmes de récupération de la chaleur et de mesures antipollution. Au fil des ans, on découvrit que malgré ses nombreuses innovations, l'incinérateur s'avéra extrêmement dommageable sur la santé des citoyens habitants autour. Suite à ce constat, le site fut donc définitivement fermé à la fin de l'année 1993.

En 2010, une évaluation pour démolir les installations et le nettoyage du site a été évaluée à 15 millions de dollars, ce qui a entrainé un statu quo de la Ville, refusant d'engager un tel montant pour sa démolition.

Malgré sa fermeture il y a plus de vingt ans, il faut avouer que le site est toujours dans un excellent état. Il y a bien un mètre d'eau dans le sous-sol, de la glace ici et là et du vandalisme qui a été fait au fil des années, mais n'en demeure pas moins que sa structure est toujours aussi droite.

Encore plus de photos

Vue du nord
Montréal, Quebec (Canada)

Utilisé comme dépôt à neige, le site de l’ancienne carrière Francon (aujourd’hui connu sous le nom de la carrière Saint-Michel) a les airs d’un immense cratère de verdure en plein cœur de Montréal.  Ce territoire couvre près de 20% (17%, pour...

L'usine abandonnée de la Belding Corticelli
Coaticook, Quebec (Canada)

C'est en 2004 qu'a fermé l'ancienne usine de la Belding Corticelli. Depuis, elle est à l'abandon et les planchers gondolent au gré des intempéries qui s'invitent par le toit et les fenêtres. Alors qu'on y fabriquait des lacets et des élastiques à...

La tannerie Cayadutta
Gloversville, New York (États-Unis)

Situé à Gloversville, près d'Albany dans l'état de New York, cette usine abandonnée est prête à s'écrouler à la moindre bourrasque.

On raconte qu'avant 1870, Gloversville était un petit village nommé Stump City. Lorsqu'en 1853 la ville s'...

Geo W. Reed - Photo de Pierre Bourgault
Montréal, Quebec (Canada)

Étrange bâtiment, s'il en est un. Alors que l'on retrouve peu d'éléments au sujet de son histoire sur Internet, il semble que les seules bribes d'information proviennent du même endroit. Impossible à corroborer, cela va sans dire.  D'ailleurs,...