D'un seul bloc
L'ancien élévateur à grain numéro 3

L'ancien élévateur à grain numéro 3

L'ancien élévateur à grain numéro 3

L'élévateur Miron abandonné

Montréal (Quebec), Canada

Situé dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve, le silo #3 a été construit en 1923. L’architecte était John S. Metcalfe à qui on doit la construction de la plupart des silos du port de Montréal (1, 2, 3, 5). C’est grâce à ses innovations que le Port de Montréal devient le plus grand port céréalier en Amérique du Nord dès 1914.

Bref, c’est en 1923 qu’est construit par Canadian Vickers le silo #3 à l’est des autres silos à grain. Par ce choix, on voulait ainsi éviter les embouteillages autour des élévateurs déjà construits. Avec les annexes construites en 1928, ce sont plus de 150 000 tonnes métriques de céréales qui pouvaient s’entasser dans le complexe comprenant quatre ensembles de silos.

Avec la rationalisation du port de Montréal en 1978, l’élévateur numéro 3 cessera l’expédition du grain par navire et se spécialisera dans le chargement des camions afin de desservir le marché domestique. Neuf ans plus tard, il cessera ses opérations.

De 1987 à 1993, l’élévateur fut utilisé successivement par les compagnies Miron, Lake Ontario Cement et Ciment Québec, pour la manutention, la transformation et l’entreposage de poudre de ciment.

Aujourd’hui désaffecté,  plusieurs portions de cet immense complexe ont été démolies et bien qu’un nouvel entrepôt a été bâti sur le terrain de l’ancien élévateur Miron, le site est à l’abandon, malgré que son propriétaire soit toujours le Port de Montréal. Les photos datent de 2013.

En 2014, l'élévateur à grains numéro 3 reprend vie. Il est modernisé au côut de 22 millions de dollars et sera utilisé par la compagnie CanEst Transit. Voir l'article du e-magazine Carnet de Bord, publié par le Port de Montréal au :

http://www.port-montreal.com/fr/canest-avr2014.html

 

 

Encore plus de photos

L'usine Babcock et Wilcox abandonnée de Sestao
Sestao, Vizcaya (Espagne)

L'histoire de la Babcock & Wilcox dans la vallée de Galindo débute au cours de la Première Guerre mondiale alors que les difficultés de  la Compañía de los Caminos de Hierro del Norte de España se soldent par la vente de l'usine à la...

L’usine abandonnée des neurones à poète
Montréal, Quebec (Canada)

L’usine elle-même n’est pas d’un grand intérêt, avouons-le. Situé en plein cœur de Pointe-Saint-Charles, quartier pauvre de Montréal, cet édifice de deux étages n’a plus le cachet de ses beaux jours. Alors que les immeubles voisins sont peu à peu...

Spexel, l'usine abandonnée de Beauharnois
Beauharnois, Quebec (Canada)

C'est plus de 92 ans d'histoire industrielle qui a pris fin en 2004 lorsque l'usine Spexel fut définitivement fermée. C'est en 1912 qu'est construit le moulin à papier qui prit le nom de Howard Smith Paper Mill. Au cours des années qui suivirent...

Les Grands Moulins de Paris
Marquette-Lez-Lille, (France)

Construite en 1921 sur la rive gauche de la Deûle à Marquette-Lez-Lille, la majestueuse minoterie des Grands Moulins de Paris est aujourd'hui une immense structure à la dérive qui vit de l'espoir d'une renaissance qui se fait attendre.  

...