La vieille scierie abandonnée
La vieille scierie abandonnée

La vieille scierie abandonnée

La vieille scierie abandonnée

Ode à l’ère industrielle des années 90

L’avantage de se farcir près de 4h de route pour aller visiter une scierie abandonnée, c’est que l’on augmente ses chances de trouver un lieu intact sans la moindre trace de vandalisme. Ou du moins, très peu.

Alors que tout au long de la route la crainte de se retrouver devant un bâtiment barricadé commençait à me gangréner l’esprit, la surprise fut totale à l’arrivée alors que la visite était non seulement possible, mais que tout l’équipement industriel de cette ancienne usine s’y trouvait.

Véritable ode à l’ère industrielle des années 80-90, le bâtiment est d’une construction simple (aluminium et béton). Alors que les portes battent la mesure au gré du vent, les hirondelles, qui ont envahi les lieux, entrent et sortent du bâtiment principal à une cadence qui rappelle le rythme effréné d’une autoroute.

Pour le reste, les lieux sont d’un calme apaisant où seul le bruit de nos pas résonne sur ces planchers de métal chambranlant par endroit. Une démolition partielle des lieux semble s’être arrêtée il y a un bon moment déjà.

L’histoire de la scierie est difficile à relater. Si des articles font état d’un sursis en 2006, sa fermeture définitive est difficile à établir. Malgré quelques perches lancées à gauche et à droite afin d’en apprendre un peu plus sur ces installations, bien peu d’information a fait surface lors de mes recherches. Tout au plus, je sais qu’ils étaient plus de 130 employés au plus fort de la production dans cette lointaine municipalité mono-industrielle.

À l’intérieur, les dates les plus récentes aperçues sur les calendriers remontent à 2008.

Pour le reste, il est plutôt ironique de voir la nature reprendre ses droits sur cet endroit en faisant pousser des arbres là où jadis, ces mêmes arbres étaient coupés et transformés…

Encore plus de photos

La vieille usine américaine abandonnée

C’est l’histoire classique d’une usine où son propriétaire a délocalisé sa production vers de lointaines contrées. Une longue histoire liée à une ville qui a grandi autour des centaines d’emplois que cet employeur procurait à ses citoyens. Et ce...

La papetière abandonnée
Outaouais, Quebec (Canada)

C’est l’une des plus vieilles usines de pâtes et papier du Québec. Fondée en 1851 par un riche homme d’affaire état-unien, son entreprise est composée d’une demi-douzaine de bâtiments répartis sur un site d’une quinzaine d’hectares. Dire que le...

L’atelier abandonné

Ceci est l’histoire de l’industrie de fabrication de scies où les procédés ont peu évolué durant plusieurs décennies. Le résultat en est ce bâtiment qui a, certes, été agrandi au fil des années, mais dont l’intérieur a conservé son cachet d’antan...

La vieille cartonnerie
Cantons-de-l'Est, Quebec (Canada)

C’est le 3 octobre 2014 qu’a été entendue pour la dernière fois la sirène sonnant la fin du quart de travail. Les quelque 180 derniers employés ont ramassé leurs effets personnels et ont refermé la porte derrière eux, mettant ainsi fin à une...