Le pavillon religieux abandonné
Le pavillon religieux abandonné

Le pavillon religieux abandonné

Le pavillon religieux abandonné

Terrain de jeu pour jeunes vandales

La réalité des diverses communautés religieuses au Québec est sensiblement la même : les coffres sont vides, la relève est pratiquement inexistante, l’âge moyen des membres frôle le siècle et l’entretien et l’occupation des bâtiments sont d’énormes boulets toujours de plus en plus lourds à porter.

Ce pavillon ne fait pas exception. Autrefois dispersée dans divers complexes à travers la province, cette communauté religieuse a tranquillement rapatrié ses membres sous un même toit. Il faut dire que le secteur était autrefois fort bien représenté par diverses communautés religieuses vouées à l’enseignement. Mais voilà qu’avec les réformes scolaires entamées avec la création des cégeps à la fin des années 1960, la désertion des religieux s’est étirée sur plusieurs décennies. Le dernier chapitre de ce pavillon s’est d’ailleurs écrit en octobre 2015 alors que fut célébrée une ultime cérémonie religieuse devant quelque 25 fidèles dans cette chapelle pouvant accueillir environ 150 personnes en temps normal.

Si la porte s’est refermée ici, il faut dire qu’autour, le secteur fut largement envahi par les grues qui saupoudraient des condos ici et là. Le secteur est avantageusement situé. Situé à un jet de pierre de la ville, on y retrouve une impression de calme dans ce secteur boisé et très tranquille.

En attendant les pics des démolisseurs qui auront la peau de ce bâtiment de six étages, l’ancien pavillon est devenu un terrain de jeu pour les jeunes vandales du secteur. Tapissant les murs d’attributs masculins aux invitations crues de fellation, on voit bien que l’âge mental de ces intrus n’est pas des plus élevées. De plus, entre les feux de matelas dans la chapelle et le saccage des chambres, le vol de cuivre et autres matériaux de valeur ont commencé aux étages supérieurs. Le gymnase a des allures de vallons avec son plancher gonflé, témoin d’infiltrations d’eau qui n’ont pas été colmatées. De son côté, la cour intérieure est jonchée de vitre provenant des fenêtres du deuxième et troisième étage que les vandales ont fait voler en éclat.

Bref, il y a fort à parier que ce bâtiment sera bientôt remplacé par une nouvelle tour à condos qui foisonne déjà dans le secteur.

Encore plus de photos

Le Negro Community Center
Montréal, Quebec (Canada)
Les origines du bâtiment

Malgré les nombreuses modifications faites à l'édifice par le centre communautaire des Noirs (Negro community center ), il est clair qu'à l'origine l'édifice était une église. Les plans sont d'ailleurs signés par Sidney...

Belchite, vestige de la guerre civile en Espagne
Belchite, (Espagne)

Nous sommes en septembre 1937 dans le petit village de Belchite situé à environ 50 kilomètres de Saragosse. La guerre civile espagnole sévit depuis déjà un an et des milliers d’Espagnols sont morts. D’ici la fin du conflit en avril 1939, ils...

Le vieux monastère abandonné

C’est au début du XXe siècle qu’est construit le monastère. Situé à flanc de montagne pour ainsi offrir à ces occupants une vue imprenable sur la région qui s’étend à leurs pieds, le site est encore, 100 ans plus tard, d’une très grande beauté....

La secte abandonnée de la sorcière blanche

Bon, je l’avoue d’entrée, ce titre est sensationniste. L’histoire de ce lieu se raconte en deux temps, ce qui explique le raccourci pour en arriver à ce titre.

Vie et mort de la Congrégation en trois uppercuts

Fondé à la fin des années...