L'asile abandonné de Forest Haven
L'asile abandonné de Forest Haven

L'asile abandonné de Forest Haven

L'asile abandonné de Forest Haven

"Tant que je vis, ne me laissez pas vivre en vain"

Laurel (Maryland), États-Unis

Ces mots sont inscrits sur une plaque en bronze à l'entrée du bâtiment administratif de l'institut psychiatrique de Forest Haven.

Situé à Laurel au Maryland, l'asile Forest Haven avait la triste réputation d'offrir des conditions lamentables à ses patients et était régulièrement cité pour des cas d'abus de toutes sortes sur ses pensionnaires. Sa situation était si peu glorieuse que Forest Haven était dans le top 10 des pires instituts psychiatriques des États-Unis.

Ouvert en 1925, le complexe hospitalier était réservé aux enfants et aux adolescents incapables de fonctionner à l'école et qui souffraient de problèmes psychiatriques. Qui plus est, on y envoyait généralement les gamins issus des quartiers défavorisés où les parents étaient incapables de payer les frais dans de meilleures institutions.

Pourtant, à ses débuts l'institut psychiatrique Forest Haven était considéré comme un pionnier pour ses traitements aux personnes souffrant de problèmes psychiatriques. Une ferme permettait aux patients de développer leurs habiletés ainsi que de travailler aux champs et à la ferme. Hélas, dans les années 1960, alors que les différents programmes sont abolis, l'institut est de plus en plus sous-financé, ce qui se résultera par l'embauche de personnel non compétent et des patients confinés dans leurs chambres.

Au cours des années 80, alors que le financement est de plus en plus difficile, des histoires d'horreur commencent à sortir des murs de Forest Haven: des enfants nourris par tubes et des dépouilles incinérés sur place et jetés à la rivière Patuxent. Alors que les poursuites s'abattent sur l'institut, les citoyens réclament des réformes afin d'améliorer le sort des patients.

Plus de dix ans plus tard, le sous-financement et les scandales auront eu raison de l'institut psychiatrique Forest Haven. En octobre 1991  les enfants seront déménagés dans de plus petits hôpitaux et le vieil institut constitué d'une vingtaine d'édifices sera abandonné et laissé à son sort.

Encore plus de photos

Centre de jeunes délinquants abandonné
Sherbrooke, Quebec (Canada)

Situé à Sherbrooke en bordure de l’autoroute 410, le relais St-François est un ancien centre pour jeunes délinquants aujourd’hui abandonné. Complètement saccagé, l’édifice ne présente plus beaucoup d’intérêt. L’eau y a fait des dommages, mais il...

La maternité abandonnée
Kneževo, (Croatie)

Fermée en 1981, cette maternité abandonnée se trouve à Kneževo en Croatie, à la frontière de la Hongrie et à seulement une vingtaine de kilomètres de la Serbie.

La commune est composée d’environ 960 habitants et est située dans le comté d’...

L'hôpital abandonné
Montréal, Quebec (Canada)

C’est l’un des bâtiments les plus emblématiques de Montréal. Fondé en 1893 par deux magnats des chemins de fer qui s’engagèrent à financer sa construction au coût d’un million de dollars, l’hôpital est construit sur un site enchanteur qui,...

L'ancienne chapelle
Très grand Montréal, Quebec (Canada)

L’histoire de ce domaine prend racine au XIXe siècle, alors que les industriels du pays sont majoritairement anglais ou écossais. À cette époque, les canadiens-français, qui forment la majorité de la population, ne participent pas à l’essor de l’...