L'usine abandonnée de la Singer
L'usine abandonnée de la Singer

L'usine abandonnée de la Singer

L'usine abandonnée de la Singer

N'existe plus

Saint-Jean-sur-Richelieu (Quebec), Canada

Détruite par les pelles mécaniques en 2011, c'est un véritable pan d'histoire de la ville de Saint-Jean-sur-Richelieu qui est détruit en ce jour de février. L'aventure de l'usine Singer aura duré plus de 100 ans et aura forgé le quartier ouvrier de la paroisse Notre-Dame-Auxiliatrice (quartier de Saint-Jean adjacent à l'usine) où des milliers de ses citoyens auront travaillé tout au long de son histoire.

C'est en 1904 que l'histoire de la Singer débute à Saint-Jean-sur-Richelieu, soit un peu plus de 50 ans après la construction de la première usine de la compagnie à New York (1851). Inaugurée en 1906, l'usine de St-Jean sera 25 fois plus grande que la première usine de l'entreprise ouverte au pays en 1883, à Montréal.

D'ailleurs, le choix de la ville de Saint-Jean-sur-Richelieu découle d'une panoplie d'avantages fiscaux octroyés à Singer: exemptions de taxes municipales et scolaires pendant 20 ans, crédits d'impôts, construction d'une voie ferrée pour l'usage exclusif de la Singer, subvention de 20 000$, don du terrain et de ceux autour de l'emplacement de l'usine pour la construction domiciliaire des employés, etc. Au total, c'est 500 000$ en octrois divers qui sont offerts à la compagnie. Une somme astronomique pour l'époque.

La construction nécésitera plus de 800 employés et durera deux ans.

La Singer en 1911
L'usine de la Singer en 1911
Crédit: Fernand Hébert - Musée virtuel du Canada

Durant la Seconde Guerre mondiale, l'usine sera adaptée afin d'y fabriquer du matériel de guerre. Une fois la guerre terminée, l'usine recommencera à fabriquer des machines à coudre. Les dirigeants de la compagnie en profiteront pour moderniser les installations en y construisant, entre autres, une nouvelle fonderie, de nouveaux entrepôts ainsi que deux garages. Au total, six millions de dollars y seront investis. Alors que sa superficie était de 580 000 pieds carrés, elle passera à plus de 900 000 pieds carrés une fois les agrandissements complétés en 1952. Ces rénovations marqueront le début de l'âge d'or de l'usine. Les machines à coudre fabriquées à Saint-Jean-sur-Richelieu seront expédiées dans plus de 48 pays.

La Singer en 1945
L'usine de la Singer en 1945
Crédit: Bibliothèque et Archives nationales du Québec - Benoit Brouillette - Musée virtuel du Canada

Ironiquement, cette période marque également le début de fin. Alors que sont modernisées plusieurs sections de l'usine, on commence à en fermer d'autres afin de transférer certaines productions dans d'autres pays, dont le Brésil et l'Écosse.

Aujourd'hui, on retrouve sur l'ancien site de l'usine Singer des tours à condominium et des magasins. Le style de l'usine avec ses pans de briques rouges a néanmoins inspiré les nouvelles constructions. L'esprit de l'ancienne usine a été conservé.

Encore plus de photos

La vieille mine d'amiante abandonnée
Région des Appalaches, Quebec (Canada)

L’utilisation de l’amiante par l’Homme ne date pas d’hier.  Déjà, il y a plus de 2000 ans, les Grecs l’utilisaient dans la confection de vêtements funéraires. Son nom vient d’ailleurs de sa propriété à résister au feu: άσβεστος (asbestos, c’est-à...

Roxton Pond, Quebec (Canada)

C’est le résultat d’un concours de circonstances qui a mené la compagnie Stanley Tools à s’installer dans la région plutôt qu’ailleurs au Canada. En 1858, un certain Sem Dalpé décide de s’installer à Roxton Pond à cause de la communauté Baptiste...

La fosse - Photo: Jarold Dumouchel
Montréal, Quebec (Canada)

Construit en 1954, l'incinérateur Dickson était alors le plus moderne d'Amérique du nord. Il venait remplacer ces vieux incinérateurs de premières vagues où les chevaux étaient utilisés pour la récolte des ordures.

Dans les années 1920, la...

Le vieux complexe de pâtes et papiers abandonné

Pour la région, il s’agit d’un vestige d’une ère industrielle aujourd’hui révolu. Alors qu’autrefois, l’usine offrait un salaire à près d’une centaine d’employés, le complexe est aujourd’hui cadenassé et désert, bien que surveillé par une...